référencement facebook

SEO Facebook VS Google : Search FYI

Le référencement naturel sur Facebook

Facebook proposait la recherche dans son “Open Graph” depuis déjà quelques années. Ce moteur de recherche, disponible uniquement en anglais au départ, ne permettait de cibler “que” des personnes, photos, lieux ou intérêts. Loin des résultats d’un moteur de recherche classique scrutant tout le web.

Pour fonctionner, un moteur de recherche comme Google doit “crawler le web”

C’est à dire, naviguer de site en site, de page en page, de liens en liens, pour indexer les différents résultats en faisant une copie, et les trier via ses algorithmes. Une vision de la recherche sur un web ouvert qui a engendré le métier de référenceur (SEO manager).

Quant à Facebook, il suffit de piocher dans les liens et contenus partagés par ses utilisateurs

moteur recherche facebookLa personnalisation des résultats a peu à peu commencé à apparaître sur les résultats de Google, s’accélérant lors de la création de Google+ et le suivi des comptes Gmail des utilisateurs, en proposant des contenus différents en fonction des utilisateurs et de leur localisation.

Facebook, non-content de s’imposer comme le plus influent réseau social mondial, vient désormais jouer sur les platebandes de Google, avec un nouvel outil : Search FYI.

Ainsi, Facebook propose aujourd’hui une mise à jour majeure de son moteur de recherche, lui permettant de proposer des résultats parmi l’ensemble des publications partagées publiquement sur le réseau social, y compris ceux de personnes n’étant pas dans vos amis.

Quels changements pour la recherche sur Facebook ?

Le but clairement avoué de Facebook, est de ne pas faire sortir l’utilisateur de son réseau social, ou le moins possible, en lui permettant de faire ses recherches et d’afficher les résultats directement depuis son site ou ses applications, avec en ligne de mire les moteurs de recherche classiques. Faceboook est un monde clos.

Nous allons donc prochainement observer le fonctionnement de cet algorithme nouveau, qui ajoutera certainement un nouvel outil dans les mains des référenceurs et risque de faire rapidement évoluer le quotidien des agences webmarketing.

Quelles nouveautés techniques pour le Facebook Search ?

  1. facebook searchDes résultats de recherche qui mélangent les publications publiques et les posts des amis : lors d’une recherche, les résultats publics les plus récents et les plus populaires vont se mélanger aux résultats habituels de recherche.
  2. Des suggestions de recherche qui comprennent désormais des publications (autrefois réservées aux suggestions d’amis et de pages/groupes).
  3. La possibilité de rechercher directement des photos, vidéos, liens et publications d’autres utilisateurs via le moteur de recherche ou les hashtags, sans nécessairement les avoir dans ses cercles de connaissance.

Quels changements pour le SEO ?

Des hashtags (mots-dièse) plus utiles sur Facebook?

Facebook s’inspirant régulièrement des outils mis en place par ses concurrents, notamment l’authorship de Google et les hashtags de Twitter, on peut imaginer que cette ouverture des résultats de recherche va fortement faire progresser l’utilisation des hashtags dans les recherches du moteur de recherche.

Un meilleur balisage de ses partages et publications

Il semble désormais plus important, comme dans le SEO “classique” de faire désormais plus attention à ses titres et aux contenus de ses publications, sans toutefois négliger le caractère accrocheur de ces derniers, pour peu à peu se diriger vers une optimisation des résultats de recherche Facebook. Encore un algorithme de plus à maîtriser par les SEO managers !

Un travail plus poussé pour les gestionnaires d’e-réputation

Là encore, les publications publiques de comptes “lambda” pouvant désormais se retrouver sous le feu des projecteurs lors d’une recherche, il faudra désormais veiller scrupuleusement à ce que les comptes personnels publient en mode public. Et il y a du travail. Un grand nombre d’utilisateurs ne maîtrisant pas ou ne prenant pas la peine de restreindre la portée de leurs publications, de bien mauvaises surprises se préparent.

Parallèlement, ce sont également des nouveaux outils plus performants dans la mesure de l’e-réputation et de la notoriété d’une marque et d’une entreprise, en permettant de repérer les avis, les critiques ou les clients qui cherchent une réponse.

La veille concurrentielle est elle-aussi améliorée par ces nouveaux outils, en facilitant l’accès aux idées et innovations partagées par les clients et utilisateurs, ainsi que par les concurrents.

Taux d’interaction VS Qualité ?

Critères de positionnement dans la recherche Google :

  • Pertinence, originalité et exhaustivité des contenus
  • Optimisation technique des contenus (hiérarchisation des contenus, accessibilités, compatibilités techniques, optimisation pour les mobiles…)
  • Popularité (nombre et qualité et diversité des liens entrant)

Critères de visibilité actuels de Facebook (Edge Rank + recherche) :

  • Proximité entre l’utilisateur et le contenu (ami, page aimée, recherche déjà opérée, contenu déjà partagé par des amis, proximité géographique…)
  • Interactions avec le contenu (nombre de j’aime, commentaires, vues, identifications, partages…)

Algorithme qualitatif

Résultats qualitatifs & but quantitatif

Les résultats de recherche de Google sont qualitatifs : ils sont en majeure partie guidés par la qualité du contenu (même si de nombreux reproches sont fait à la promotion des contenus de ses propres plateformes au détriment de plateformes concurrentes).

Les résultats de recherche publicitaire sont eux assez clairement séparés des résultats de recherche naturels (= non payés et promus par l’algorithme) : les fameux Google Adwords.

Le but de la recherche pour Google est d’apporter rapidement une réponse pertinente pour fidéliser l’utilisateur.

On peut ainsi conclure que le but principal de Google est quantitatif : avoir le plus de recherches qui passent par son moteur de recherche.

Algorithme quantitatif

Résultats quantitatifs et but qualitatif

Les résultats de Facebook sont quantitatifs : la visibilité des publications Facebook et les résultats de recherche sont fortement influencés par la popularité des contenus (et leur proximité). La qualité des contenus en eux-même n’est pas un critère de performance. Les longues publications exhaustives ne sont pas très populaires, au bénéfice de publications très visuelles, de contenus plutôt courts et rapides à lire et à assimiler.

La publicité est elle intégrée aux fils d’actualité, sans grande distinction du reste du contenu (hormis la mention contenu sponsorisé). Ces publications sont considérées par la plupart des utilisateurs comme légitimes.

Le but de la recherche sur Facebook est de maximiser le temps passé sur la plateforme.

Conclusion : le but recherché de Facebook est qualitatif : avoir des utilisateurs qui restent le plus longtemps possible, et le plus d’interactions possibles.

Pour le moment, ces fonctionnalités ne sont pas disponibles en français. Pour tester ces recherches, il vous faut passer par vos paramètres Facebook puis changer la langue par English (US).

Vous pouvez aussi découvrir ces nouveautés sur la page Facebook Search.

Menu

<   Navigation | BEENOME

beenome